Archives mensuelles : octobre 2014

Les plus-values d’un système de vidéoprojection interactif par rapport à un simple vidéoprojecteur

Dans cet article, on détaille des éléments qui rendent un système de vidéoprojection interactif plus intéressant en cours de mathématiques par rapport à un simple système de vidéoprojection. Par système de vidéoprojection interactif, on entend un VPI (vidéoprojecteur interactif), un TNI (tableau numérique interactif) ou un TBI (tableau blanc interactif). Dans l’article, on utilisera l’abréviation VPI.

Techniquement, il me paraît important de rappeler qu’un tel système peut également être obtenu à l’aide d’une tablette, d’un vidéoprojecteur standard et d’une clé wifi type Tron Smart ou AirLink (voir ici ou ). Il n’est pas nécessaire qu’un réseau Wifi soit disponible (même si cela simplifie les choses et on pourra alors opter pour cette solution).

Par ailleurs, cet article se veut la synthèse écrite d’une présentation faite oralement aux membres du groupe TICE de l’IREM de Nancy-Metz en décembre 2013. Le logiciel utilisé était WorkSpace, solution choisie par le département de Moselle. On pourra se reporter à ce lien pour d’autres exemples. On donnera ici des liens vers des fichiers gwb ainsi que pdf.

Lire la suite

Publicités

Innover au sein du cours de mathématiques

Réalisé par Élisabeth Massé.

Réalisé par Élisabeth Massé.

Voici donc l’article promis hier. Je vais essayer de décrire ici ce stage duquel je reviens. Ce stage était proposé par l’AEFE (qui regroupe sous l’égide du ministère des affaires étrangères des établissements français de l’étranger). Nous étions regroupés à Budapest, la zone s’étendant de l’Allemagne à Moscou en passant par la République Tchèque et l’Ukraine entre autre. Au cœur donc de la capitale hongroise, des profs de maths se sont retrouvés autour du thème de l’innovation au sein du cours de mathématiques. Lire la suite

Des excuses pour les plus fidèles d’entre vous

Je vous avais promis un billet sur les #Konstweetion, le projet réalisé avec Régis Forgione faisant suite à #Kopfrechnen (voir ici). Mais nous sommes vendredi et je suis en retard pour le jeudi pédagogie ! Il faut en plus que je m’excuse auprès de mes lecteurs les plus assidus (et je sais que certains l’ont réclamé en vain) pour l’article non publié il y a huit jours pour raison de maladie. Je renvoie d’ailleurs ceux qui ne comprendraient pas pourquoi je n’ai pas toujours le temps de réaliser un billet ici (voir ce billet).

On se contentera d’un teaser !

Alors, ce cours billet de #JeudiPédagogie publié un vendredi (mais après tout, vendredi c’est aussi pédagogie) sera le teasing de l’article publié demain, un samedi de début de vacances, un samedi plein de pédagogies diverses. Vous aurez finalement, non pas un article à propos de Twitter mais un article en forme de compte-rendu du stage dont je rentre en ce moment (ces lignes sont d’ailleurs écrites dans l’avion). Un stage intitulé « Innover au sein du cours de mathématiques » prometteur a été au-delà de mes attentes, entre autre par son horizontalité et son caractère humain.

A lire dans le prochain billet.

Comme une séance ratée

Dans ce billet, je vous raconte comment ma barque pédagogique a pris l’eau dans une super  séance sur le papier qui a été complètement ratée sur le terrain.

Pourquoi un tel billet ?

On écrit bien souvent à propos de séances qui se sont bien déroulées. On met consciencieusement sous le tapis ces heures où nous souffrons. Des heures où nous nous sentons démunis face à une situation qui nous dépasse. Ne vous inquiétez pas, je ne perds pas mon optimiste habituel et communicatif, non, non ! C’est juste qu’avec @profdesecoles, nous nous faisions la réflexion de l’image que nous donnons de nous sur la toile (désolé, j’adore ce mot désuet). Je ne suis pas un super héros. Je n’ai pas toujours des supers idées. Je n’arrive pas toujours à mettre en œuvre ce dont je rêve.

Lire la suite