Des élèves formidables

NB : ce n’est pas de la pédagogie, je n’y suis pour rien… Tout est là faute de ces élèves.

Lundi, 7h27, mail du secrétariat : ma classe de troisième accueille un nouvel élève en provenance de Syrie. L’élève fera sa rentrée le lendemain, mardi. Pas de maîtrise de l’allemand. Petit niveau de français.

Mardi, 7h45, je passe au secrétariat. J’ai complètement oublié le mail de la veille. Les livres de ce nouvel élève sont là. Le proviseur accompagnera les jumeaux, plus jeunes, dans leur classe de 5ème. La CPE viendra dans mon cours avec LA nouvelle élève. Oui, en fait c’est une fille. Sara*.

Mardi, 7h58, mes élèves s’installent. Ils ont un test sur les expériences aléatoires à deux épreuves.

Mardi, 8h04, on frappe à la porte : la CPE et Sara. Je les fais attendre dans le couloir le temps que les élèves terminent le petit test.

Mardi, 8h10, Sara entre en classe. Elle porte un foulard**. Elle semble timide, réservée. Maladroitement, l’élève le plus proche de la porte d’entrée remet un petit cadeau à la nouvelle arrivante. Elle ne l’a pas ouvert pendant le cours. Je ne sais toujours pas ce qu’il contenait. Mais déjà, je me suis dis : respect, mes élèves sont formidables. Je désigne une place à Sara près de Lucie*.

Mardi, suite du cours. Lucie est très sympa avec Sara, lui explique ce que l’on fait, l’aide.

Mardi, 8h45, la sonnerie retentit. Il me reste encore 45 minutes de cours mais les élèves ont une pause. Quatre jeunes filles entourent Sara et l’assaillent de questions bienveillantes et empruntes de curiosité.

Mardi, 9h35, fin du cours. Il semblerait que Sara ne voie pas bien au tableau. À voir. Peut-être que son niveau de français l’handicape dans le déchiffrage de mes hiéroglyphes.

Mercredi, 11h45, cours suivant, nous sommes en salle informatique. Je présente l’expérimentation Portfolio.

Mercredi, 12h01, je distribue l’activité du jour : un petit problème ouvert avec le tableur. Je me demande finalement quel est le vrai niveau de compréhension de Sara. Je lui demande de lire l’énoncé. Avec l’écoute attentive de la classe, elle lit avec peu d’accrocs et dans un excellent français le petit énoncé. Tout le monde est surpris. Apparemment, je suis le premier à la faire lire à voix haute. Son niveau est vraiment bon !

Mercredi, 12h25, la sonnerie retentit et plusieurs jeunes filles vont voir Sara : elle parle vraiment bien français. Et l’allemand ? Les jeunes filles sont curieuses. Elles discutent et sont intéressées par la maitrise de l’arabe par Sara. Elles semblent se mettre d’accord : les unes apprendront l’allemand à celle qui leur donnera des rudiments d’arabe.
Premier mot : bonjour, marhabaan, مرحبا

Mercredi, 12h27, un prof de maths heureux.

* : prénoms changés
** : c’est autorisé en Allemagne.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Des élèves formidables »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s