Un livre qui a changé ma vie (rien que ça!)

Il s’agit d’un ouvrage qui m’a fait rêver des maths. La symphonie des nombres premiers de Marcus du Sautoy m’avait été offert par mon grand-père sur les conseils d’une libraire bien inspirée de la librairie Del Duca (située boulevard des italiens, elle a fermé en décembre 2012).

eho-dusautoy2c

L’auteur fait là un excellent travail de vulgarisation avec plusieurs niveaux de lecture. J’étais alors âgé de 22 ans, en seconde année de licence de mathématiques à l’université de Rennes 1. Je n’ai pas tout compris lors de cette première lecture mais j’ai rêvé de la fonction ζ et de ses zéros si importants dans l’hypothèse de Riemann. Je n’ai pu le comprendre qu’ensuite lors de ma préparation à l’agrégation (en partie, je vous rassure). Ce côté mystérieux sur une conjecture toujours pas résolue à ce jour avait quelque chose de magique.

L’ouvrage m’a donné envie de comprendre mieux certaines choses et m’a fait découvrir des maths inconnues, celles que l’on n’étudie pas à l’école. Mais aujourd’hui, je tente d’en faire profiter mes élèves. La théorie des graphes, par exemple, est accessible à tous. Combien de temps faut-il pour exposer le problème des ponts de Königsberg ? Combien de professeurs prennent ce temps ?

Combien de temps faut-il pour présenter le théorème des quatre couleurs ? Pourquoi le prof de géographie n’a-t-il besoin que de quatre crayons dans sa trousse ?

L’autre jour, il me restait cinq minutes et nous venions de parler d’intervalles et de la notion d’infini. Les élèves, curieux, posaient beaucoup de questions. J’ai vu le rêve dans leurs yeux. Alors j’ai fait une envolée lyrique. J’ai dessiné une droite et j’ai parlé de l’infini. Et puis j’ai dessiné un segment et j’ai dit que c’était le même infini, que l’on pouvait même écrire comment passer de l’un et l’autre.

Ensuite, cela a sonné, mais mes élèves m’ont laissé leur expliquer que les nombres entiers aussi sont infinis. Mais que ce n’est pas le même infini…

Un jour où il restera cinq minutes, je leur expliquerai pourquoi on peut compter l’un, et pas l’autre. Ils ne comprendront pas tout et ce n’est pas le principal mais ils sentiront la puissance de ce qu’ils font. Peut-être auront-ils un jour l’envie de se mesurer à cette puissance ?

Comme Du Sautoy à l’époque m’avait fait rêvé de Göttingen et Gauss…

Les livres de vulgarisation m’ont fait comprendre qu’en tant qu’enseignant nous ne devons pas avoir peur de parler de ce que sont vraiment les choses. Que quand bien même elles sont inaccessibles à nos élèves, nous leur devons le rêve et la vérité.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un livre qui a changé ma vie (rien que ça!) »

    1. toupietwopi Auteur de l’article

      Ce livre est accessible à tous. Je viens de le feuilleter à nouveau, c’est essentiellement de l’histoire des mathématiques. Le non-mathématicien pourra sauter les passages qu’il jugera technique.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s