Le cours par les élèves

image

Hier mes élèves de troisième ont rédigé le cours.

Voici comment j’ai procédé : les élèves devaient faire un exercice pour préparer la séance du jour. Il s’agissait ici d’une activité de rappel sur les fonctions linéaires*. Cet exercice balayait grosso modo sur un exemple concret l’ensemble des éléments que l’on retrouverait plus tard dans le cours.

Ensuite, dans le cahier de cours (voir le tableau noir ci-dessus), nous avons écrit les items que je souhaitais voir apparaître dans la leçon puis les élèves individuellement puis par deux ont commencé à les remplir au crayon de papier. Les élèves étaient libres de commencer où ils le souhaitaient de sorte que chaque élève a écris quelque chose :

  • Celui ou celle qui adore la notation R a commencé par l’ensemble de définition.
  • Celui ou celle qui déteste la théorie a cherché cette question :

Skitch.png

Et puis je suis passé dans les rangs. Comme les élèves choisissaient quoi compléter, bien souvent c’était juste. Je les ai complimenté, beaucoup. Je les ai ré-aiguillés, quelques fois. Je les ai rassuré, aussi. Tout doucement tout le monde avait un gros morceau du puzzle. Nous avons commencé la synthèse.
Il était surprenant que des élèves plutôt un peu perdus habituellement soient alors moteur en fournissant d’excellentes réponses. J’avais l’impression que c’était le fruit d’un long travail sur la confiance entre eux et moi depuis le début de l’année.
Bien sûr, j’ai reformulé un peu pour que les phrases sonnent dans un meilleur français mais tout venait d’eux. Ils ont pensé à des choses que je n’aurais pas écrites.

Cette façon de procéder m’a été suggérée par l’homme** aux remarques de bulletins négociées. J’ai toujours eu des doutes sur la nécessité d’un cours dans le cahier des élèves et sur la forme qu’il devait prendre. Bien souvent une simple carte mentale remplace le traditionnel I, II, III dans le cahier de mes  élèves. Ici j’ai simplement rendu les élèves acteurs. J’ai eu beaucoup de plaisir. Je le leur ai dis en fin de séance. Demain nous terminons, j’ai hâte !

*: avant qu’un prof de maths ne me dise que les fonctions linéaires ne sont pas vraiment un rappel en troisième, je précise que je ne suis pas soumis aux programmes français

**: ok, il s’appelle Pol Le Gall et est IA-IPR de maths

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s