Des copies notées mais sans note

2015-12-10 16.23.02

Depuis la rentrée 2015, je fais l’expérience suivante : chaque copie de contrôle est notée mais rendue sans aucun point. Sur sa feuille, l’élève ne trouve que des annotations et autres commentaires.

Qu’en fait-il ? Eh bien, comme il n’a pas de note à regarder, il regarde le reste. Des fois, ce jeu consiste simplement à tenter de deviner la note en regardant où l’on aurait pu perdre des points.
Mais j’ai surtout remarqué que les élèves lisent plus les  commentaires. Moi qui ai une écriture déplorable, je n’ai jamais entendu autant de « Monsieur,   qu’est-ce que vous avez marqué là ? »

Bien sûr les élèves finissent par connaître la répartition de leurs points et la note finale. Début décembre, j’ai décidé d’associer cette remise de note à un préalable : la copie doit être visée par les parents. Ce petit jeu oblige également les parents à s’intéresser à autre chose que la note s’ils veulent s’intéresser au travail de leur enfant. Néanmoins, un parent a tout de même pris le temps de rédiger un mot dans le carnet de correspondance pour expliquer qu’il ne signerait pas une copie sans note. Cela m’a permis de redire qu’à mes yeux le travail d’un élève ne se résumait pas à une somme de points.

Outre ces choses-là, cela permet d’aborder l’évaluation avec un autre regard. Le regard de l’élève sur l’évaluation par le professeur change : si l’enseignant ne donne pas la note c’est que finalement, ce n’est pas le plus important pour lui. Donc l’élève peut être amené à se demander ce que recherche vraiment l’enseignant en évaluant. On dédramatise des situations qui le sont souvent : le rendu de copie ne s’arrête à un pseudo-jugement de valeur pseudo-chiffré.

Coté enseignant, j’aborde désormais et depuis une formation de l’an dernier l’évaluation autrement. Mon enseignement n’est pas orienté vers les seuls contrôles. J’essaie plutôt d’évaluer les acquis en permanence mais aussi par de nombreux tests courts et réguliers. J’ai l’impression alors d’appliquer les recommandations des neurosciences et des sciences cognitives (voir ce cours de Stanislas Dehaene). En cantonnant l’évaluation sommative à certains moments bien définis, on laisse plus de place à l’erreur. Les élèves travaillent pour les petits tests mais savent aussi qu’ils auront une seconde chance s’ils n’ont pas compris.

Bref, la thématique de l’année pour moi sont toujours les diverses formes d’évaluation mais aussi les diverses formes d’activité en cours de mathématiques. Vous lirez bientôt un billet sur d’autres mises en œuvres de séances. J’explore des pistes de problème ouvert, avec ou sans vidéo, avec ou sans lien avec la vie courante, des pistes vers des taches complexes, résolues seules ou en groupes, des pistes vers des dialogues imaginaires entre élève pour explorer les narrations de recherche en restreignant l’inhibition des élèves.
Bref, je n’innove pas, j’expérimente.

Et vous ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Des copies notées mais sans note »

  1. anton

    Des copies notées ou simplement la note finale et des annotations, peut être trop sont rendues avec la grille d’évaluation. bon, les élèves la regardent et comparent entre eux, c’est sur, mais sur la copie les terminales font attention à leur fautes et erreurs pour ne plus les refaire.

    Répondre
    1. toupietwopi Auteur de l’article

      Et pourquoi les terminales regardent-ils plus leur copie ? C’est pour que tous s’intéressent à leur copie et pas qu’à la note que le dispositif est profitable pour toutes les classes.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s